we sign it -

"I can’t breath " Je ne peux pas respirer​!

«I can’t breath ! » « Je ne peux pas respirer » Ce sont les derniers mots d’Eric Garner avant de mourir étouffé par 6 policiers. Le ​g​rand ​j​ury ​de ​Staten Island à New York a décidé de ne pas inculper le policier incriminé. Depuis, de nombreuses personnalités américaines bien connues, indépendamment de leur origine ou ​de la couleur de leur peau, ont publiquement dénoncé ce déni de justice.

Soutenez notre mobilisation contre ces injustices et la brutalité de la police aux États-Unis ! Signez cette pétition et partagez-la largement !
 

Des protestations massives à travers les États-Unis ont continué à augmenter au cours des derniers mois en réponse ​aux décision​s​ de non-lieu prononcés par ​un grand jury dans deux cas impliquant des policiers blancs responsables de la mort d​'​hommes noirs non armés . La première affaire concernait Michael Brown, 18 ans, homme noir qui a été abattu par un policier Darren Wilson à Ferguson Missouri. Eric Garner, 43 ans​,​ noir et père de six enfants​,​ habitant de Staten Island à New York​,​ a été étouffé à mort par un officier de police qui le soupçonnait de vendre illégalement des cigarettes. L’incident, filmé par un témoin montre Garner qui lutte pour se libérer d'un étranglement de la police, il hurlait cette phrase : "Je ne peux pas respirer ! ".
Soutenez notre mobilisation contre ces injustices et la brutalité de la police aux États-Unis ! Signez cette pétition et partagez-la largement !
 
«I can’t breath ! » « Je ne peux pas respirer » Ce sont les derniers mots d’Eric Garner avant de mourir étouffé par 6 policiers. Le ​grand jury de Staten Island à New York a décidé de ne pas inculper le policier incriminé. Depuis, de nombreuses personnalités américaines bien connues, indépendamment de leur origine ou la couleur de leur peau, ont publiquement dénoncé ce déni de justice.
 
Le 25 Novembre 2014, la décision du ​g​rand ​j​ury du Missouri de ne pas inculper Darren Wilson, le policier blanc assassin​ de​ Michael Brown, un autre homme noir non armé, a entraîné l'indignation du public et a provoqué de vives contestations à travers les États-Unis. En moins de dix jours, deux grands jurys américains ont choisi de ne pas inculper des officiers blancs responsables de la mort d’hommes noirs non armés , quelle que soit les preuves convaincantes fournies par les témoins .
 
Alors rejoignez ce mouvement contre les brutalités de la police aux États-Unis en signant notre appel à la justice : «Je ne peux pas respirer "
 Une mobilisation en masse
​Les protestations massives à travers les États-Unis ont continué à augmenter au cours des derniers mois en réponse à la décision de non-lieu dans deux cas impliquant des policiers blancs responsables de la mort d​'​hommes noirs non armés .
​Des a​thlètes afro-américains ce sont également mobilisés via les réseaux sociaux pour dénoncer ces injustices. La NBA ( National Basketball Association ) et plusieurs équipes de football américain ont montré leur soutien au mouvement contre les violences policières qui secouent les États-Unis .
​Mardi, LeBron James a pris position avec ses coéquipiers ​lors du match Cleveland Cavalier ​contre​ Brooklyn Nets en portant des t-shirts indiquant hardiment ​les ​derniers mots d'Eric Garner , «Je ne peux pas respirer ! " Ben McLemore, un joueur de basket-ball pour les Kings de Sacramento​ a​ ​avec des baskets ​portant l'inscription " RIP Mike Brown"​.​
 
L'équipe de football de Saint Louis Rams entr​ait​ sur le terrain le 30 Novembre avec leurs mains tendues par faire référence ​au «Ne tirez pas ! " position prise par les manifestants à Ferguson depuis la mort de Michael Brown . De plus en plus d​e célébrités et ​d'​athlètes se joignent ​au ​mouvement à travers le monde.
 
Le 11 Décembre , des centaines de membres du personnel du Congrès sont sortis du Congrès ​pour ​se joindre aux manifestations nationales contre l'injustice !

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage